Recherche et développements spécifiques

Ultra RS participe régulièrement à plusieurs projets de R&D à partir desquels nous avons pour objectif de développer des applications concrètes pour les entreprises.

Voici quelques exemples de projets auxquels nous participons :


COMPACT (aéronautique)

http://www.compact-eu.com

COMPACT est un programme de recherche de l’UE, mené par Airbus et qui fait intervenir 12 partenaires à travers l’Europe, dont ALCAN, Airbus UK, l’Université de Bristol, l’Université de Limerick, Ultra RS...

L'objectif de COMPACT est de renforcer la compétitivité des avionneurs européens. Ceci sera réalisé en créant de nouvelles connaissances dans des disciplines multifonctionnelles. La recherche effectuée dans ce programme permettra une approche complète, rigoureuse et déterministe des contraintes résiduelles (RS) et une gestion de la déformation de partie (palladium). Ceci mènera à d’importantes économies dans les matériaux, la rationalisation de processus et l'optimisation de conception de la masse avions. En effet, on estime que des dizaines de millions d'euros sont dépensées chaque année pour éviter ou remédier à de la distorsion dans les composants. La déformation de partie est fonction des contraintes résiduelles et est provoquée par les rapports complexes entre le traitement matériel, la conception composante et la fabrication.

En d’autres termes, il s’agit donc de comprendre des sources et pouvoir prévoir l'importance et la distribution de RS en alliages de série Al 7xxx, notamment à l'égard de leur influence sur le palladium, et de développer de nouvelles méthodes et stratégies pour réduire le niveau final de la déformation, par exemple par la modification des paramètres matériels de processus de fabrication et en changeant la forme dans laquelle des billettes sont fournies.


NANOSURF (nanostructures)

Le projet NANOSURF a pour but l’étude, le développement et la mise au point sur pièces industrielles d’un procédé de NanoCristallisation Superficielle breveté en 2000 par l’UTT. Le principe de ce procédé repose sur la mise en mouvement de billes parfaitement sphériques par l’intermédiaire d’ultrasons. Ces billes viennent frapper la surface de la pièce à traiter de façon aléatoire, ce qui génère à la surface de matériaux massifs une nanostructure cristalline avec des grains d’une taille inférieure à 20 nm sur une épaisseur de quelques dizaines à une centaine de micromètres. Il a été montré que cette nanostructure superficielle confère aux pièces des propriétés mécaniques et de surface exceptionnelles.

Ce projet comporte deux volets :

HISC et Contraintes résiduelles

Ce projet est une coopération entre Ultra RS en France et Det Norske Veritas (DNV) en Norvège. Ultra RS a développé un système pour mesurer des contraintes résiduelles dans différents matériaux. DNV a une compétence et une expérience significatives des problèmes connexes par matériaux dans l'industrie en mer.

L'objectif principal du projet est de développer plus loin la méthode ultrasonique de mesure d'Ultra RS pour proposer une solution aux problèmes significatifs de la fissuration d'effort Hydrogène-Induite (HISC) auxquelles des installations en mer sont exposées.
Les étapes importantes principales sont :


Mentions légales   -   Dernière mise à jour le 25-2-2015   -   Admin